La chèvrerie de la Jaubernie

Une ferme au coeur de l'Ardèche

Notre ferme est située sur la commune de Coux en Ardèche. Nous élevons une soixantaine de chèvres dont nous transformons l'intégralité du lait en fromages. Nous fabriquons essentiellement du Picodon AOP, mais nous avons développé une large gamme de fromages que nous aurons plaisir à vous faire découvrir. Nous récoltons également des châtaignes que nous transformons en confitures et marrons.
Le tout certifié Agriculture Biologique !

Deux générations, une même passion

La transmission en agriculture

A deux pas des grottes de la Jaubernie, Véronique et Gilles LEON ont créé la ferme et élevé une cinquantaine de chèvres alpines durant 20 ans avant que Céline et Marceline, deux jeunes passionnées reprennent l'exploitation début 2019.

Notre troupeau

Les biquettes

Notre troupeau est composé d’une soixantaine de chèvres de race Alpine chamoisée. C'est une race de chèvre très laitière mais qui fait preuve également d'une bonne rusticité : elle n'a pas peur d'aller pâturer dans les broussailles et les buissons !
Nous élevons aussi une dizaine de chevrettes chaque année pour renouveler notre troupeau.

Le régime des chèvres

Nos chèvres sont nourries au foin bio, (luzerne de la Drôme et foin de montagne du plateau ardéchois). Elles ont également un complément en céréales bio pendant la traite. Presque toute l’année, les chèvres passent l’essentiel de leur temps dehors, au pâturage. Elles sont soit dans des parcs, soit gardées. La garde consiste à guider le troupeau pour qu’il trouve de quoi se nourrir en quantité suffisante, tout en s’assurant qu’il ne grignote pas le potager du voisin ! Cela permet de faire manger les chèvres dans les zones qui ne sont pas clôturées.

La production de lait

Fin février les chèvres donnent naissance à leurs chevreaux : c’est les mises-bas. Elles commencent alors à produire du lait. La traite et la fabrication de fromages peut alors commencer.
Les chèvres sont traites deux fois par jour, puis en fin d’été, la production de lait diminue naturellement : c’est la rencontre avec le bouc et la période des saillies. Elles ne sont traites plus qu’une seule fois par jour jusqu’à début décembre où la production de lait s’arrête jusqu’aux prochaine mises-bas : c’est le tarissement.

Cool Design

Lorem ipsum dolor sit sodales, augue velit cursus nunc.

Amazing Style

Lorem ipsum dolor sit sodales, augue velit cursus nunc.

Sharp Edges

Lorem ipsum dolor sit sodales, augue velit cursus nunc.

Ultra Durable

Lorem ipsum dolor sit sodales, augue velit cursus nunc.